0 Pieuvre1

La radio


L’ANTENNE

> Qu'est-ce qu'on écoute ?

Si le direct fait la part belle à la musique, grâce à La Vague de sons, une programmation musicale en flux continu 24h/24, 7j/7),  Radio Octopus, c'est aussi :

Des émissions d'ici et d'ailleurs, à retrouver tous les jours à 10h et 19h.

Et le week-end, le Magazine (Agenda, chroniques, interviews et reportages locaux) à 9h, 12h et 20h, et ce dès le vendredi soir.


Pourquoi une radio

Média vivant, créatif, pluriel, la radio reste particulièrement appréciée (avec plus de 8 français sur 10 qui l’écoute chaque jour, son succès est exponentiel). Invention plus que centenaire, la radio a traversé les époques à force d’adaptations et d’innovations. Aujourd’hui, en faisant siennes les nouvelles technologies, elle vit un nouvel âge d’or, révolutionnant pour l’occasion son rapport aux auditeurs et au monde.

Outil culturel, de communication, d’information, de divertissement… la radio ne donne jamais que le meilleur d’elle-même lorsqu’elle est développée au niveau local. Un moyen (du latin medium) spontané, simple, évident, intergénérationnel et interculturel, qui lance des passerelles entre les individus, participe du cadre de vie, soutient la vie associative, valorise les initiatives locales, contribue au rayonnement de son territoire…

Pourquoi Rabastens

Rabastens est d’abord notre lieu de vie. Commune à la fois paisible et dynamique, elle compte de nombreuses associations (culturelles, sportives, sociales, humanitaires, de loisirs…) qui en font toute la richesse. Forte d’une histoire séculaire, pourvu d’un patrimoine remarquable, c’est une ville jeune (les 30/45 ans y sont majoritaires) où résident de nombreuses familles et dont les habitudes de vie empruntent autant au monde rural que citadin.

Mais Rabastens demeure le parent pauvre de la bande FM. Située à la frontière de plusieurs émetteurs, par endroits les stations de radios ont du mal à être audibles. Radio Octopus entend y apporter sa réponse.

Pourquoi «Radio Octopus» ?

Octopus, c’est «pieuvre» en anglais. Du latin octo (huit) à cause des huit tentacules que possède l’animal. Pourquoi Octopus ? Parce que huit bras ne sont pas de trop pour remplir toutes les missions que la radio entend se donner, parce que 8 est le premier chiffre du Tarn, parce que de l’octopus à l’Occitanie il n’y a que quelques lettres, pour la joliesse du mot, ses racines latines, sa musicalité toute anglophone, et pour 8000 autres raisons encore…