Le projet

logo.prev

Un projet de radio locale pour Rabastens et le Rabastinois


 

Présentation sonore

 


 

Pourquoi une radio ?

Média vivant, créatif, pluriel, la radio reste particulièrement appréciée (avec plus de 8 français sur 10 qui l’écoute chaque jour, son succès est exponentiel). Invention plus que centenaire, la radio a traversé les époques à force d’adaptations et d’innovations. Aujourd’hui, en faisant siennes les nouvelles technologies, elle vit un nouvel âge d’or, révolutionnant pour l’occasion son rapport aux auditeurs et au monde.

Outil culturel, de communication, d’information, de divertissement… la radio ne donne jamais que le meilleur d’elle-même lorsqu’elle est développée au niveau local. Un moyen (du latin medium) spontané, simple, évident, intergénérationnel et interculturel, qui lance des passerelles entre les individus, participe du cadre de vie, soutient la vie associative, valorise les initiatives locales, contribue au rayonnement de son territoire…

Pourquoi Rabastens ?

Rabastens est d’abord notre lieu de vie. Commune à la fois paisible et dynamique, elle compte de nombreuses associations (culturelles, sportives, sociales, humanitaires, de loisirs…) qui en font toute la richesse. Forte d’une histoire séculaire, pourvu d’un patrimoine remarquable, c’est une ville jeune (les 30/45 ans y sont majoritaires) où résident de nombreuses familles et dont les habitudes de vie empruntent autant au monde rural que citadin.

Mais Rabastens demeure le parent pauvre de la bande FM. Située à la frontière de plusieurs émetteurs, par endroits les stations de radios ont du mal à être audibles. Radio Octopus entend y apporter sa réponse.

Pourquoi «Radio Octopus» ?

Octopus, c’est «pieuvre» en anglais. Du latin octo (huit) à cause des huit tentacules que possède l’animal. Pourquoi Octopus ? Parce que huit bras ne sont pas de trop pour remplir toutes les missions que la radio entend se donner, parce que 8 est le premier chiffre du Tarn, parce que de l’octopus à l’Occitanie il n’y a que quelques lettres, pour la joliesse du mot, ses racines latines, sa musicalité toute anglophone, et pour 8000 autres raisons encore…

Qui en est à l’initiative ?

Créée pour l’occasion, l’association Octopus réunie plusieurs protagonistes. Habitants de Rabastens ou de ses environs, passionnés de radio, ils partagent tous une expérience professionnelle ou d’amateur avec ce média ou avec ses activités connexes (son, musique, animation…).

Majid Berjdouh : co-gérant du café Le Banc Sonore, ex-président de Radio Campus Toulouse, Majid possède une solide expérience du monde de la radio, qu’il a pratiqué durant des années.

Mayeul Irlinger : musicien, fondateur de micro-label, disquaire du magasin Ex-Vinylo, Mayeul a également une longue expérience dans le son et la musique, qu’il s’agisse de sonorisation, d’enregistrement ou de MAO (musique assistée par ordinateur).

Alain Tinarrage : programmeur de métier, passionné de musique, l’informatique n’a (presque) aucun secret pour Alain dont les connaissances sont essentielles pour faire fonctionner un média désormais largement numérisé.

Aurélia Courbières : ex-présidente de Radio Campus Toulouse, longtemps animatrice et salariée de plusieurs radios toulousaines, Aurélia est également attachée de production et de diffusion culturelle. Une activité qui la met en lien direct avec de nombreux acteurs de la scène régionale.

Amélie Agut : d’abord professeur de langue, Amélie a travaillé de nombreuses années pour Radio Grenouille (historique radio de Marseille), avant de s’installer dans le Tarn où elle mène ses projets pour plusieurs stations de radio, anime des ateliers de créations sonores pour les adultes et les enfants…

Marie Dupéré : musicienne, DJ (Motocult), Marie est une habituée des fêtes et autres animations musicales de Rabastens et sa région où, du Rabastock à la Parade de Printemps, elle fait danser toutes les générations. Sa culture musicale hors-normes trouvera naturellement sa place sur Octopus.

Jérôme Sié : journaliste, dessinateur, responsable associatif à Rabastens, Jérôme a aussi 10 ans de radio derrière lui (Divergence FM, à Montpellier), qu’il a pratiqué en amateur, en tant que chroniqueur, animateur…

Octopus compte également de nombreux bénévoles. Qu’ils soient journalistes, musiciens, bibliothécaires, éducateurs, enseignants, lycéens, retraités… Tous partagent un même amour de la radio et la volonté de valoriser le vivre ensemble, en participant à la vie de leur territoire.

Quels en sont les partenaires ?

Plusieurs partenariats ont été conclus entre Octopus et d’autres médias radiophoniques, en vue d’échanger des contenus :

Arte Radio, webradio de la chaîne de télévision franco-allemande
Phaune Radio, webradio indépendante et animale (Grand prix de la Société des Gens de Lettres 2015)
Radio Minus, webradio de programmation musicale destinée aux enfants
R d’Autan, radio associative du Tarn qu’on ne présente plus
The Brain, historique émission disco-foutraque crée sur Jet FM (Nantes)
H1000 / Patrick Avakian, un projet (Prix Pyrénées 2011) qui tend le micro aux Pyrénées, ses gens, ses paysages.

D’autres partenariats seront proposés à l’échelle locale (monde associatif, institutions…) afin de faire de Radio Octopus un relais d’information de la vie du territoire.

Enfin, Octopus entend entretenir les meilleurs rapports avec les autres radios locales du Tarn Ouest, sans concurrence, dans un esprit d’échange et de fraternité. Afin de célébrer la diversité de la bande FM et fêter notre bien le plus cher : la liberté d’expression.

Où et quand l’écouter ?

Durant tout l’été, Octopus donne à écouter bandes-annonces et playlists musicales, en guise d’aperçu de ses futurs programmes… à venir en septembre 2015. De quoi découvrir son ton, ses émissions, sa couleur musicale…

Octopus est disponible partout, depuis n’importe quel objet connecté : ordinateur, tablette ou smartphone… Même si, à terme, nous souhaitons la voir diffusée sur la bande FM.

Une radio pour tous !

Octopus se veut une réelle radio locale. Rendre compte de la vie locale et culturelle, soutenir le mon de associatif, les initiatives, favoriser le dialogue intergénérationnel, entretenir la mémoire patrimoniale, permettre des ateliers de créations sonore… tout en demeurant grande ouvert sur le monde.

Une radio par tous !

Radio Octopus est ouverte à tous. Vous voulez faire de la radio, soumettre un projet d’émission, nous communiquer une information, suivre les prochaines étapes de ce projet ? Contactez-nous : contact@radio-octopus.org

Ö